Asphaltea : walk on the asphalt.
Inaltérable

Il ne me reste qu’un vague souvenir de ses veines bleues sous sa peau hâlée, de son comportement déplacé et singulier. De tout ce qui m’avait fascinée. Transportée. Soulagée.

Cette fumée parfumée, ce temps enragé, ces nuits passées éveillés.
Tout finit par se dissiper. Par s’éloigner.

Peut-être qu’à force de rester assis sur le sable nous avions fini par nous habituer par la violence des vagues. Pourrions-nous nous en lasser ?

Peut-être était-ce simplement ces quelques jours en forêt qui avaient finalement tout changé. Tout altéré. Tout révélé.

I’d be damned Cupid’s demanding back his arrow
So let’s get drunk on our tears and… […]